Historique de la Demi-Lieue

Le 16 mars 1677, il y déjà plus de trois cents ans, le comte de Frontenac, gouverneur général du Canada, concéda à Marie-Anne Juchereau de Saint-Denys une seigneurie ‘’ d’une demie lieue de terre de front le long du fleuve Saint-Laurent’’ et de deux lieues de profondeur. C’est de la dimension de cette seigneurie que provient l’appellation ‘’Demi-Lieue’’ qui sert aujourd’hui à désigner l’important terrain de camping situé à l’ouest de ce qu’était autrefois ce fief. Longue d’environ un mille et demi, soit une demi-lieue, cette seigneurie se trouvait entre celle des Aulnaies et celle de Port-Joly et s’étendait de la route Elgin, au nord-est, à la route à Caronette, au sud-ouest. Elle fit d’abord partie, du point de vue paroissial, de Saint-Roch-des-Aulnaies, mais elle relève depuis 1755 de Saint-Jean Port-Joli.

Le fief de la Demi-lieue, tout comme plusieurs autres fiefs, porta plusieurs noms. L’Islet-à-la-Peau (ou L’Isle-à-la-Peau), d’Auteuil, Rhéaume ou (Réaume) et La Pocatière apparaissent sur de nombreux documents anciens.

Parmi les familles qui vinrent s’établir à la Demi-Lieue au début du siècle dernier figure celle des Chamard. Francois Chamard, dont l’ancêtre était originaire de Saint-Hilaire en France, arrive à Saint-Jean Port-Joli, le 27 juillet 1819. Ce couple laissa une descendance nombreuse. Edmond, leur arrière-petit-fils, épousa Émilie Caron, l’excellente artisane qui contribua tant à faire connaître Saint-Jean Port-Joli. C’est de ce mariage qui naquit Jean-Luc Chamard qui aménagea, avec son épouse Cécile Dupont, le magnifique terrain de camping ‘’La Demi-Lieue’’, et Jacques Chamard, le propriétaire du centre d’artisanat fondé par Émilie Chamard. Avec la Roche-à-Veillon et son restaurant la Boustifaille, l’œuvre des Chamard fait accourir des villes ceux qu’intéressent la cuisine traditionnelle québécoise, l’artisanat rural et les rives du Saint-Laurent, avec ses frais bocages.

En 2005 Serge Rioux et son fils Jean-Sébastien, propriétaires du groupe Camping Union, font l’acquisition de La Demi-Lieue. L’histoire se poursuit…